13 avril 2006

Blacklistage : comment éviter le pire ?

Se faire radier d'un moteur de recherche majeur peut avoir de dramatiques conséquences.

Souvent, le respect des règles énoncées suffit à ne pas se mettre en faute, même si un effort de clarification est attendu.
Etre désindexé (ou "blacklisté") d'un moteur de recherche constitue l'une des sanctions les plus lourdes qui soient pour un site marchand. Selon les chiffres de la Revue du Référencement, 42 % des internautes se rendent sur un site Web suite à une recherche dans un moteur, 27 % par accès direct et 32 % par le biais de liens externes.

A lui seul, et depuis février 2005, le moteur de recherche Google est devenu la première source de trafic du Web français, amenant en moyenne 33 % des internautes sur un site contre 31 % par accès direct et 36 % par des liens externes.

Généralement, une désindexation est infligée par les moteurs suite à une tentative de référencement forcé. Elle a pour conséquence directe la disparition du site dans les résultats de recherche. Les techniques de tromperie ou de manipulation pour référencer son site dans les premières pages sont précisées dans les instructions ("guidelines") des moteurs. Damien Selosse, directeur de Pole Positioning, considère les règles de Google "comme les plus strictes" et celles que l'on doit suivre pour ne pas être banni d'un moteur.
Lire la suite

Aucun commentaire: