06 octobre 2006

Google offre des mini-programmes pour concevoir un site internet

Google propose depuis début octobre une large gamme de mini-programmes offerts gratuitement aux concepteurs de sites internet, allant ainsi au devant des internautes au lieu de simplement chercher à les attirer vers Google.com.

Le numéro un mondial de la recherche sur internet prend ainsi une longueur d'avance sur ses concurrents Apple, Yahoo et Microsoft, dont les mini-programmes ne peuvent être utilisés qu'une fois installé sur son ordinateur un logiciel spécial ou un bureau virtuel.
Ces Google Gadgets, qui étaient déjà disponibles sur la page d'accueil personnalisée de Google ou via l'installation du logiciel Google Desktop, peuvent désormais être utilisés sur des sites internet externes.
Au nombre de 1.220, ce sont des morceaux de code qui fonctionnent comme des applications dynamiques lorsqu'ils sont insérés sur une page web. Seule une petite poignée a été développée directement par Google, les autres venant de programmeurs indépendants cherchant à distribuer leurs créations.
Ces mini-programmes sont extrêmement variés et vont d'un volet de visualisation miniature pour Google Maps ou Google Calendar à des applications indépendantes offrant des informations financières ou sportives, des outils de communication, des horoscopes ou encore le célèbre jeu Tetris.
Une liste de ces Gadgets peut être trouvée ici
Pour utiliser l'un de ces mini-programmes sur un site internet, il suffit d'en identifier en quelques clics le code source HTML et de l'insérer sur la page de destination au moyen d'un programme de conception de sites.
"Il s'agit de faire du web une plateforme plutôt que de forcer les internautes à télécharger et utiliser un bureau virtuel", estime Charlene Li, analyste chez Forrester Research.
"Ces Gadgets ne sont rien de plus que du HTML et un peu de Javascript", indique Adam Sah, responsable du projet. "Ils sont tellement faciles à créer que c'est quelque chose que (les programmeurs) peuvent faire pendant leur temps libre".
Selon Li, alors que Microsoft ou Yahoo seront enclins à proposer rapidement leur propre collection des mini-programmes, la prochaine étape risque d'être la combinaison de Gadgets offerts par Google, Yahoo ou Microsoft pour créer des applications hybrides, également connues sous le nom de mashups.
La start-up Widgetbox (widgetbox.com) propose déjà une sorte de marché en ligne de ces mini-programmes, tandis que Ning (ning.com), une société crée par Marc Andreesen, l'un des fondateurs de Netscape, offre une manière simple de créer des sites entiers à partir de ces applications, explique Li.
Source : Libé

Aucun commentaire: