24 juin 2007

Web 2.0, quel impact des flux RSS sur les visites des sites Internet ?

Je vous invite à lire le résumé de cette "étude xiti monitor" publié sur le site "Référencement Internet Web".
Je trouve tout à fait intéressant de voir comment des moteurs de statistiques analysent le fuit de leurs résultats. Si on en croit ce qui suit, autant arrêter de mettre de l'énergie dans du RSS et continuer à publier de la page et diffuser de la newsletter.
Pour ma part, je pratique les trois.
En ce qui concerne les flux, j'observe tous les jours leur puissance, leur simplicité, rapidité d'utilisation et l'impact sur les statistiques. Il est vrai que les blog se prêtent mieux à ce type de technologies que les sites traditionnels. Il est encore vrai que peu de sites développent aujourd'hui du Rss.
Quant à utiliser la toile pour trouver du flux qui convienne à son propre site (annuaire Pretty Rss, La Mooche etc) et référencer son site sur les nombreux annuaires et moteurs spécifiques, c'est encore un cap lointain sauf pour les bloggeurs et autres partisants du Web 2.0...

Ces quelques éléments, importants à mon sens, ne figurent pas suffisamment dans cette analyse un peu trop réductrice à mon humble goût...
____________________________________________________________
"Faut-il développer des flux RSS d’actualités pour voir les visites sur son site Internet grimper en flèche ?
Pas vraiment selon la dernière étude de Xiti Monitor, le spécialiste français du suivi statistique des visites de sites Internet, réalisée sur un périmètre de 53 sites web.

Avec le web 2.0 sont apparus de nouveaux vecteurs d’information comme les flux RSS.
Quelle répercussion ont-ils aujourd’hui sur les visites des sites Web ayant choisi d’en publier ?
La part moyenne des visites issues des flux RSS est en effet « encore discrète » assure Xiti qui précise qu’en mai 2007, pour un site Internet publiant des flux RSS, ces derniers génèrent en moyenne 1.8% de l’ensemble de ses visites.

« Cette proportion est un indicateur moyen, et varie bien entendu d’un site à l’autre en fonction de son contenu, de sa stratégie marketing, de sa notoriété… » précise Xiti, ajoutant que l’accès par flux RSS représentent des visites plus ciblées. « Pour un site Internet publiant des flux RSS, ceux-ci génèrent 43% de visites à plus d’une page, contre 51% pour les autres types d’accès sur le mois de mai 2007 » estime ce spécialiste du mesurage d’audience et « plus de la moitié des visites via des flux RSS se font en moyenne sur une seule page du site, le visiteur se focalisant alors uniquement sur l’information relayée par cet affluent. »
« Lors des visites entrantes (à plus d’une page), le nombre de pages vues en moyenne lors des visites issues de flux RSS est inférieur d’une page et demie à celui des visites issues d’autres types d’accès : 7.1, contre 8.5. »
Xiti suppose « que les visiteurs des flux RSS, venant tout d’abord pour une information précise (contenue dans le flux), poursuivent alors leur visite selon l’intérêt qu’ils portent au reste du site. Ce qui expliquerait que le nombre de pages vues par visite entrante soit moins élevé que pour des visites moins axées sur un sujet très précis au départ. »
« On peut supposer également que les visiteurs des flux RSS viennent plus régulièrement sur le site que ceux venant par d’autres types d’accès, et qu’ils se focalisent donc sur certains sujets ou nouveautés lors de leur visite. »
La durée moyenne des visites entrantes issues de flux RSS est ainsi plus courte que pour les autres sources : 5 minutes 53 secondes vs 7 minutes 19 secondes. Enfin Xiti ajoute que les « sites de contenu choisissent ainsi de communiquer leur message via ce support du web 2.0, personnalisable et répondant à une stratégie pull (communiquer vers le visiteur qui a choisi de s’abonner au flux RSS) pour impliquer leurs visiteurs » estimant que dans l’esprit du Web 2.0, la part « des flux RSS devrait progresser. »"
Source : Referencement Internet Web
par : Etienne Jean de la Perle

Aucun commentaire: