14 novembre 2008

Google passe aux vidéos sponsorisées sur YouTube


Google se décide enfin à adapter son système Adwords pour sa plate-forme de vidéos YouTube : les utilisateurs comme les annonceurs vont pouvoir placer des enchères sur des mots-clés pour faire remonter leurs vidéos dans un espace sponsorisé bien identifié.

YouTube a lancé mercredi aux États-Unis une nouvelle plate-forme publicitaire baptisée « Sponsored Videos » (vidéos sponsorisées). Son principe est identique à celui qui régit la plate-forme classique de liens sponsorisés Adwords, à la base de la réussite économique de Google, maison mère de YouTube.

Le service Sponsored Videos est ouvert à tous les utilisateurs de YouTube, simples internautes, entreprises ou organismes, qui souhaitent promouvoir une ou plusieurs de leurs vidéos. Ils choisissent un mot-clé, à rattacher à la vidéo en question et sur laquelle ils placent une enchère, pour s'assurer de sa visibilité dans l'encart réservé aux vidéos sponsorisées.

Ils fixent également le budget maximum qu'ils souhaitent dépenser pour cette campagne de promotion, facturée au coût par clic. Pour l'instant, seuls les utilisateurs américains peuvent placer des enchères.

Ensuite, à chaque fois qu'un internaute tapera un mot-clé mis aux enchères, il verra s'afficher les résultats classiques de YouTube, plus, sur le côté droit, les résultats issus des vidéos sponsorisées (voir l'image). C'est exactement le même fonctionnement que pour les résultats de recherche classiques de Google et les liens sponsorisés.

La question est donc de savoir pourquoi Google a mis tant de temps à transposer ce système de son moteur de recherche vers la plate-forme vidéo, qu'il a racheté il y a maintenant deux ans pour 1,65 milliard de dollars.

En route vers la rentabilité ?

Ca n'est pas si facile que cela paraît a argumenté Matthew Liu, chef de produit, lors d'une conférence de presse aux États-Unis. « Avec le recul, c'est une transition naturelle pour YouTube. Mais nous avons travaillé sur ce point pendant des mois. L'important était de faire les choses correctement. Il faut gérer de nombreuses choses complexes », souligne-t-il. « YouTube est une plate-forme de découverte de vidéos. La plate-forme Google Adwords y était intégrée depuis quelques temps, et maintenant nous sommes dans une position où cela ne peut-être que gagnant-gagnant. »

Cela suffira-t-il pour permettre à YouTube d'atteindre la rentabilité avant la fin de l'année, objectif fixé par Eric Schmidt, le patron de Google au cours de l'été ?
YouTube a en tout cas renforcé considérablement son offre publicitaire depuis quelques mois, au-delà des liens sponsorisés traditionnels, pour proposer aux annonceurs notamment plusieurs formats vidéo.

Avec Greg Sandoval, pour CNET News.com

Source : Estelle Dumout, ZDNet France

Aucun commentaire: